L'Autoquestionnement basé sur la Réalité Non-Duelle avec Prabha Calderon


L'Autoquestionnement basé sur la Réalité Non-Duelle avec Prabha Calderon 

 


 

 

Programme de 10 modules pour la formation certifiée.


Premier Module:


« Les Questions Révélatrices”

Stage sur l’art de se poser des questions :
Très souvent, plus ou mois stressés, les gens se posent des questions qui découlent de leurs certitudes illusoires. Ils ne font ainsi que se confirmer dans leur confusion, à moins qu’ils n’aggravent leur trouble. Ils tournent en rond, de thérapeutes en conseils, d’expériences personnelles en séances de groupe, dans l’espoir de trouver la réponse à des questions qu’ils croient pertinentes. Ils se fixent des buts à atteindre et veulent faire des choix pour se sortir d’une situation qui est en fait purement imaginaire.

Dans ce module, vous allez apprendre une pratique du questionnement qui va vous permettre d’élargir par vous-même vos points de vue, de quitter la ronde des certitudes dans laquelle vous vous enfermez inconsciemment, certitudes de base autour desquelles notre psychologie entière est construite.


1. Les questions erronées : Les idées implicites et la logique des questions que les gens se posent le plus fréquemment, et les réponses induites par ces questions, basées sur de fausses prémisses.

2. Les questions du contexte : Nous avons besoins des questions pertinentes aptes à induire un regard clair sur sa problématique personnelle ainsi que sur tous les aspects contextuels de notre vie.

3. Questions
à se poser à soi-même pour découvrir le faux noyau mental
: Nous entretenons à notre insu, dans différents contextes, une conviction réductrice de soi.

4. Questions
à se poser à soi-même pour découvrir les conséquences de nos convictions : Pratique permettant de voir les conséquences de nos mensonges, de ces convictions erronées et de nos mécanismes défensifs sur nos vies.

5. Questions
à se poser à soi-même pour reconnaître l’observateur face au film qu’il observe: Pratique permettant de débloquer nôtres conduites répétitives.

6.
La pratique de l’Autoquestionnement accompagné.

7. Pratique de questions et méditations pour s’habituer à demeurer dans la Conscience Témoin d’instant en instant.





 Deuxième Module :


« Reconnaître la transe hypnotique de l’enfant du passé »

S’accompagner soi-même ou accompagner les autres afin de prendre conscience par soi-même de ce qui se passe dans notre vie, nécessite des questions percutantes qui démasquent les mensonges que nous nous racontons à notre insu.

Ce module commence avec un cours magistral sur les mécanismes du système nerveux et sur les différentes stratégies que « notre moi du passé » utilise encore aujourd’hui, pour confirmer son existence séparée et pour réaffirmer sa vision limitée.

Vous découvrirez par vous même comment ces mécanismes sont à l’œuvre chez vous ; vous constaterez tout particulièrement qu’ils contrôlent votre vie depuis votre petite enfance.

Grâce à un ensemble de questions bien précises que vous vous poserez à vous-même, vous découvrirez, toujours par vous-même, votre identification aux mécanismes de survie du « moi-enfant », aux images narcissiques que vous avez  de vous-même, ainsi qu’à diverses conceptions internes, qui se renforcent mutuellement, en vous morcelant.

Ces questions agissent comme des « révélateurs de mensonges» qui ébranlent vos convictions réductrices, infantiles, que vous entretenez inconscientement.


1. Questions à se poser à soi-même pour développer notre capacité d’énoncer les faits concrets de notre vie : Nous nous accrochons aux systèmes défensifs qui nous empêchent de voir clairement ce qui se passe dans notre vie. Il est plus facile de nous engourdir dans le déni de faits, plutôt que de les affronter. Car nous avons ‘peur de voir’. Faire face aux faits concrets est d’une importance capitale pour découvrir la fausse image à laquelle nous nous identifions à notre insu.


2. Questions à se poser à soi-même pour découvrir la fausse image de soi, que nous utilisons pour nous hypnotiser et régresser en âge: Nous nous sommes identifiées à une fausse image de soi, liées aux représentations de notre entourage familial et social. Nous sommes tout particulièrement attache aux images de notre passé ‘parant-enfant’.


3. La pratique de l’Autoquestionnement accompagné.
 
4. Pratique de questions et méditations pour s’habituer à demeurer dans la Conscience Témoin, d’instant en instant.

 




Troisième Module :


« Sortir de la transe hypnotique de l’enfant du passé »

Nous avons tous tendance à nous emprisonner dans une représentation ou une image de soi, adoptée durant l’enfance, par notre cerveau limbique émotionnel. Nous avons conçu cette image le plus souvent par réflexe de protection, vis-à-vis d’évènements vécus comme dangereux pour notre intégrité ou en réaction à des situations difficiles à comprendre.

Cette fausse image qui résulte de convictions, pour la plupart effrayantes, provoque par réflexe de survie des mécanismes défensifs. En nous identifiant avec cette fausse image, ‘nous devenons’ le personnage qu’elle représente. Plus notre identification à ce personnage s’intensifie,  plus elle constitue une sorte de prison dans laquelle nous nous enfermons à notre insu.

À partir de ce personnage que nous appelons ‘moi’ – figé dans le passé – nous interprétons la vie, la nôtre et celle des autres. Ces interprétations nous empêchent d’agir de façon authentique, spontanée en tant qu’adulte ; C'est-à-dire, libre de l’influence néfaste d’un passé, et en conséquence, davantage dans l’instant présent.

Ce réflexe de survie nous pousse à utiliser le contrôle, la manipulation, la séduction, le chantage, la menace, le jugement, la distance et, ce faisant, nous accordons aux autres un grand pouvoir sur notre vie.

Reconnaître ce que nous ne sommes pas, nous libérer de l’emprise de notre petit moi infantile, implique d’écouter, d’entendre et de comprendre l’histoire de notre vie telle qu’elle est, avec l’ensemble de toutes les définitions de soi, que nous avons adopté. Comprendre vraiment l’histoire de notre vie est rendu possible par les questions simples mais percutantes, que nous pratiquerons.


1. Questions fondamentales à se poser à soi-même pour démanteler ‘les transes hypnotiques’ 
: Nous allons découvrir, reconnaître et démanteler les ‘états de transe hypnotique’, (provenant de notre ‘enfant du passé’), qui pilotent automatiquement notre vie d’adulte.

     Leur démantèlement produit une sensation de libération immédiate !


2. Questions à se poser à soi-même pour démanteler les représentations du passé : Les représentations du passe, (Enfant, parents, éducateurs, injonctions basés sur de systèmes de valeur, religion, etc.), produisent des états de transe hypnotique chroniques. Ces états d’hypnose sont ciblés de façon percutant par des questions qui visent à nous détacher des anciens schémas de souffrance chronique.

3. La pratique de l’Autoquestionnement accompagné.


 
4. Pratique de questions et méditations pour s’habituer à demeurer dans la Conscience Témoin, d’instant en instant.                               




Quatrième Module :


« Faire la transition vers l’adulte autonome,  1 »

Notre personnalité n’est qu’une identité erronée, structurée au long de notre enfance par des fixations défensives. A partir de ce module,  nos questions seront orientées vers une investigation des diverses fixations de notre personnalité, nous les appellerons « identités mentales ». Elles correspondent à chaque type de l’Ennéagramme.

Nous investiguerons l’insécurité ontologique de chaque ‘identité mentale’. Nous questionnerons la fausseté de ses habitudes, de ses convictions, de ses activités défensives et de ses quêtes ainsi que ses tendances manipulatrices, ses façons de tout vouloir contrôler et ses dénis. Nous démantèlerons tous les mécanismes de survie de ces identités mentales, en regardant clairement les conséquences de ces réflexes inconscients dans notre vie. En dévoilant et en reconnaissant ces identités mentales, nous pouvons alors incarner définitivement notre autonomie d’adulte et arrêter le jeu des apparences.


1. Questions à se poser à soi-même pour démasquer le mécanisme de ‘l’agisseur coupable’ ; Nous sommes tous fascinées par une quête littéralement inatteignable qui est basée sur une fausse prémisse. Cette quête est menée par un ‘agisseur’ qui compense sa culpabilité ou sa honte toxique par une image de soi qu’il veut attendre…2. Questions à se poser à soi-même pour démasquer l’identité fixée sur l’évitement de l’incorrection : Le besoin de garder l’apparence de quelqu’un de correct  et d’éviter d’être vu comment quelqu’un  d’incorrect est tellement répandue, que nous ne sommes plus conscients du stress que cela nous procure. « Sois parfait ! » : C’est l’injonction à l’origine du modèle inatteignable à atteindre. Cette injonction se trouve aussi à l’origine des blocages et d’inhibitions de l’action. Blocages soutenus par des croyances: -Je n'y arriverai jamais… -Je suis nul(e)… -je ne vaux rien… -Je ne suis pas capable, etc.

 3. Questions à se poser à soi-même pour démanteler les identités dédiées à la correction: Toute définition culpabilisante de nous-même nous amène à rechercher des solutions pour nous améliorer; alors nous adoptons des mécanismes de compensation. Nous allons découvrirons et démantèlerons les identités qui ont la conviction de devoir ‘se corriger’,  ‘se réparer’, ‘ aider ou se faire aider’ et ‘devoir changer quelque chose’. Nous questionnerons ‘l’identité aidante’, ‘la mère transformatrice’, ‘le père libérateur’, ‘le sauveur’, et autres identités semblables qui ne sont que des formes de transe hypnotique.

4. La pratique de l’Autoquestionnement accompagné.


5. Pratique de questions et méditations pour s’habituer à demeurer dans  la Conscience Témoin, d’instant en instant.                              



Cinquième Module :


« Faire la transition vers l’adulte autonome,  2 »

Le ‘sur-moi’ est l’un des mécanismes défensifs le plus ancré dans notre système nerveux, car nous nous identifions aux injonctions surmoïques comme s’il s’agissait de nous-même. Ce ‘sur-moi’ est l’identité mentale la plus attachée aux valeurs religieuses et aux représentations de l’autorité suprême. - Purifie-toi,  - ne jouis pas !  Ceux sont, entre autres, les injonctions provenant de l'introjection de l’autorité interdictrice. Elles produisent de la culpabilité et de la dévalorisation. Le sur-moi se trouve à l’origine de fixations dysfonctionnelles sexuelles telles que le masochisme et le sadisme et à la base d’inhibitions de l’action et du plaisir.

Reconnaitre que nous ne sommes pas ni le système de valeurs duelles, (voire manichéennes),  de ce ‘sur-moi’, ni ses injonctions, ni l’autorité interdictrice, ni le personnage subordonné, nous permet de cesser la quête de « devenir quelqu’un’» ; Quête par laquelle nous nions notre réalité non-duelle. 


1. Questions à se poser à soi-même pour démasquer l’activité qui consiste en éviter le plaisir :
Nous allons découvrir que nos convictions et les idées que nous entretenons sur le plaisir, sur l’amour et sur la sexualité ne sont ni le plaisir, ni la sexualité, ni l’amour en soi.
2. Questions à se poser à soi-même pour reconnaître et démanteler les identités qui veulent tout contrôler par une vision spirituelle.

 3. Questions à se poser à soi-même pour démanteler les concepts à l’origine de l’idée que ‘l’esprit est bien supérieur au corps et à ces pulsions’.
4. Questions à se poser à soi-même pour démanteler ‘l’identité convaincue de ne rien valoir’.

 5. Questions à se poser à soi-même pour démanteler ‘l’identité convaincue d’être incapable de faire’.
6. Questions à se poser à soi-même pour démasquer et déconstruire les convictions sur l’amour idéalisé et pour démanteler ‘l’identité fusionnelle en amour’ 7. La pratique de l’Autoquestionnement accompagnée

8. Pratique de questions et méditations pour s’habituer à demeurer dans la Conscience Témoin, d’instant en instant.





Sixième Module :


« Faire la transition vers l’adulte autonome,  3 »


Le doute de soi et de son existence est en soi l’expression de la peur et de la terreur. L’identification au doute d’exister est la plus ancrée dans notre cerveau limbique. Nous sommes ‘auto-possèdes’ par l’illusion d’être séparés de Ce qui EST.  ‘L’identité esseulée, qui doute d’elle-même’, focalise son attention sur le danger de ne pas exister et sur la préoccupation chronique de perte ou de manque. Son doute est à l’origine du besoin impérieux de vouloir obtenir ‘l’objet’ qui lui procurerait la preuve de son existence. L’identité du doute a besoin d’une personne, d’une situation ou d’une place pour se réassurer. La suspicion du rejet ou de l’abandon, la peur d’être trahi, la méfiance et l’incertitude, et les inhibitions de l’action, sont quelques conséquences de cette identification erronée.


Dans ce module nous évoquerons les souvenirs spécifiques qui confirment le doute de soi-même, de façon à démanteler l’identification de l’observateur au  film qu’il observe. Nous allons étudier le mécanisme de l’observateur qui n’est qu’un évaluateur qui interprète des faits du passé.


1. Questions à se poser à soi-même pour démanteler l’observateur et l’observé : Nous nous accrochons à la vision duelle de soi ; au sujet et à l’objet, à celui qui expérimente et à la situation expérimentée ; à  l’observateur et à ce qu’il observe.  L’expérience duelle, nous mène à nous identifier avec l’observateur du film : Le persécuteur-persécutée, le maître et la victime, etc. Nous vivons dans un rêve dont nous considérons l’observateur comme étant nous-même. Au moment de lâcher prise, il ne reste que la perception pure…  Nous ne sommes ni l’observateur ni le film observé. Nous sommes la conscience sans contenu…


2. Questions à se poser à soi-même pour démanteler ‘l’identité qui est en quête de l’autorité suprême.


3. Questions à se poser à soi-même pour démanteler le concept de hiérarchie.

4. Questions à se poser à soi-même pour démanteler ‘l’identité esseulée qui doute d’elle-même.’

5. Questions à se poser à soi-même pour démanteler ‘l’identité convaincue de ne pas exister’.

6. La pratique de l’Autoquestionnement accompagné.

 

7.Pratique de questions et méditations pour s’habituer à demeurer dans la Conscience Témoin, d’instant en instant.                                   





Septième module :


« Intégrer l’Autoquestionnement dans la vie ordinaire »

 

Notre vie est l’interaction de la dimension externe, (statut social, vie en famille, vie du travail, professionnelle, loisirs etc.) et de la dimension corporelle, mentale, émotionnelle, intellectuelle, essentielle et la réalité non-duelle.

Nous hésitons en permanence entre, incarner notre individualité propre et nous sur adapter aux normes établies. Notre vie intérieure semble entrer en conflit avec les exigences du monde extérieur.

 

La fusion de toutes ces dimensions de notre conscience avec les concepts des dimensions physiques (temps, matière, espace, distance, lieu et énergie), nous donne l’impression de vivre dans un état d’oppression continuelle, de rétrécissement de notre vie.

Dans ce module nous allons considérer les fusions de nos concepts de base avec ceux de la dimension physique pour nous libérer de leur emprise.


Le démantèlement de concepts fusionnés, donne comme résultat la liberté de vivre notre vie telle qu’elle est, d’instant en instant.

Nous ne vivons plus sus la compulsion de tout vouloir contrôler. 

La vie se vit en nous…


1. Questions à se poser pour démanteler la fusion des concepts du temps avec nos concepts à propos de notre histoire personnelle.

2. Questions à se poser pour démanteler la fusion de concepts de la matière avec nos concepts liés aux corps et aux formes.

 3. Questions à se poser pour démanteler la fusion du concept de distance avec nos concepts liés au mental et aux émotions.

4. Questions à se poser pour démanteler la fusion du concept d’espace avec nos convictions à propos de  la naissance et de la mort.

 5. Questions à se poser pour démanteler la fusion entre le concept de localisation avec nos concepts de relation de cause et effet.

 6. Questions à se poser pour démanteler la fusion du concept d’énergie avec nos concepts ‘du moi’.

7. La pratique de l’Autoquestionnement accompagné.

 

8. Pratique de questions et méditations pour s’habituer à demeurer dans la Conscience Témoin, d’instant en instant.                               





Huitième module :


« L’Autoquestionnement de ce qui nous semble extraordinaire »

 

Ce que nous appelons « moi séparé » essaye de se sécuriser avec des concepts qui lui donnent l’espoir d’une prochaine vie, ou d’une évolution vers la lumière, ou d’une ascension dans une 5eme dimension…

Le moi s’expérimente lui-même comme une entité séparée de l’existence elle-même. Cette sensation en soi chaotique l’amène à chercher des solutions pour se réconforter, pour se sécuriser. Il fait appel aux représentations de l’auto-transcendance, de l’évolution et de l’au-delà. Pour se réassurer, il utilise les notions de ‘super cordes’ de la physique quantique, (son, lumière, gravité quantique, forces nucléaires fortes et faibles, forces électromagnétiques).


Le moi ne peut accepter CE qui EST, d’instant en instant, cela le terrorise.

Par contre, notre véritable nature ineffable, n’a besoin d’aucune sécurité pour être. Toute la quête de ‘ce moi’, ne se trouve que dans l’imagination ; Elle n’ajoute rien ni enlève rien à l’être immanent que nous sommes.


Quand nous explorons les concepts que ‘le moi’ fusionne avec les super-cordes de la physique quantique, nous découvrons à quel point il se trompe lui-même.


1. Questions à se poser pour déconstruire les idées que ‘le moi’ entretient à propos de concept de lumière.

  2. Questions à se poser pour déconstruire les idées que ‘le moi’ entretient à propos de concept de’ obscurité.

  3. Questions à se poser pour déconstruire les idées que ‘le moi’ entretient à propos de concept de son.

  4. Questions à se poser pour déconstruire les idées que ‘le moi’ entretient à propos de concept de forces électromagnétiques.

  5. Questions à se poser pour déconstruire les idées que ‘le moi’ entretient à propos de concept de forces nucléaires faibles et fortes.

  6. Questions à se poser pour déconstruire les idées que ‘le moi’ entretient à propos de concept de gravite quantique.

  7. La pratique de l’Autoquestionnement accompagné.

 

8. Pratique de questions et méditations pour s’habituer à demeurer dans la Conscience Témoin, d’instant en instant.                               





Neuvième module:


« La pratique de l’Autoquestionnement accompagne »

 

Durant toute la formation nous allons faire de l’accompagnement.

Cependant nous avons besoin de préciser plusieurs aspects concernant cet accompagnement.


1. Comment accompagner notre interlocuteur pour qu’il ou elle puisse se poser à lui-même des questions pour découvrir sa fausse image ou son personnage adopté ?

2. Comment accompagner notre interlocuteur pour qu’il ou elle puisse voir les faits concrets de sa vie quotidienne et se poser des questions concernant ses habitudes, ses mécanismes défensifs, ses évitements, ses règles inconscientes de conduite, sa quête ?

  3. Comment accompagner notre interlocuteur pour qu’il ou elle puisse  parler de, et écouter son histoire telle qu’elle est ; et se rendre-compte de toutes les définitions de soi qu’il (elle) a adopté et de l’ensemble de ces mécanismes répétitifs adoptés ?

  4. Comment accompagner notre interlocuteur pour qu’il ou elle puisse s’autoquestionner à propos de ses convictions surmoïques et se rendre-compte de son identification à ces idéaux inaccessibles ?

  5. Comment accompagner notre interlocuteur pour qu’il ou elle puisse se des-identifier, se libérer ou s’éveiller de ses transes hypnotiques ?

  6. Comment accompagner notre interlocuteur pour qu’il puisse se poser à lui-même des questions pour démanteler le sujet et l’objet, l’observateur et ce qu’il observe.

  7. Comment accompagner notre interlocuteur pour qu’il puisse se poser à lui-même des questions lui permettant de cesser de s’identifier à celui qui questionne ?

  8. Comment accompagner notre interlocuteur pour qu’il ou elle puisse par lui-même développer sa capacité à demeurer dans la Conscience Témoin ?

9. Pratique de questions et méditations pour s’habituer à demeurer dans la Conscience Témoin, d’instant en instant.                                  

 




Dixième module :


« La disparition du sujet et de l’objet »


Chaque particule, chaque onde de manifestation dans cet univers, est interdépendant de tout le reste ; il n’y a pas un centre spécifique qu’on pourrait appeler ‘la source’. Nous provenons tous d’un ‘grand tout’ ; tout émane de la même substance.


-          Dans cet océan de vie, qui est vacuité, il n’y a pas eu d’origine, rien n’a pas été non plus non-origine. 

-          Dans cet océan de vie, il n’y a rien qui soit situé à l’intérieur, rien qui puisse être situé à l’extérieur de quelque chose d’autre.

-          Dans cet océan de vie, il n’y a pas de devenir, ni d’être et en même tems, tout EST et tout devient.

-          Dans cette expression de vie, il n’y a rien qui a une forme, rien qui n’ait pas de forme… Dans cette expression de vie, il n’y a, ni action, ni non-action… Dans cette expression de vie, il n’y a pas de gain, il n’y a pas de perte.


Notre Autoquestionnement ne peut rien ajouter à CE que nous sommes déjà.

Il n’enlève rien non plus à notre véritable nature ineffable.

Cependant, par l’Autoquestionnement nous pouvons enfin VOIR que toute fixation mentale, que toute forme de transe hypnotique, que toute identité adoptée et que toute conviction, n’est qu’une illusion. L’Autoquestionnement nous permet de laisser tomber toute définition de soi, toute image de soi, toute intention défensive, et toute quête y compris celle de ‘devenir quelqu’un’.


Nous ne sommes, ni notre histoire personale, ni nos interprétations sur cette histoire. Nous ne sommes, ni nos émotions positives, ni négatives ; Nous ne sommes pas nos penses sublimes, ni nous penses ordinaires ;  Nous ne sommes pas nos définitions, ni nos mécanismes. Nous ne sommes, ni l’observateur, ni ce qu’il observe  Nous sommes… tout simplement.


Dans ce dernier module nous démantèlerons le concept d’objet et de sujet.

 

1. Questions à se poser pour déconstruire le concept de vide : Notre vison dualiste à propos du vide, nous empêche de demeurer dans la constatation de la conscience sans contenu, qui est UNE, sans aucun deuxième. En nous est un besoin de tout devoir expliquer, de tout devoir contrôler… La sagesse de l’ÊTRE sans contenu, ne nécessite pas de savoir qu’il sait. Ce qui nous sommes n’a pas besoin de notre petite connaissance, de notre   petite action, pour ETRE.

2. Questions à se poser à soi-même pour déconstruire l’identification avec le sujet de questionnement et l’objet questionné.

3. Pratique de questions et méditations pour s’habituer à demeurer dans la Conscience Témoin, d’instant en instant.         

                  

▓ m. a. calderon                                                                                      ▓ coach et conferenciere internationale                   

telephone +33 (0) 321 05 11 92                                                   e-mail: prabha@quantumquestions.com


 

Agenda :

La date de chaque weekend peut être changée si l’entièreté du group le demande. Il est possible de faire 4 jours de suite si le group le veut.

 

 

Agenda de la formation à Aix en Provence :

 

-          Premier module : Weekend 7 et le 8 novembre de 2009

-           Premier module : Weekend 5 et 6 décembre de 2009 (Le même module)

-          Deuxième module : Weekend 23 et 24 janvier de 2010

-          Troisième module : Weekend 6 et 7 mars de 2010

-          Quatrième module : Weekend 8 et 9 mai de 2010

-          Cinquième module : Weekend 19 et 20 juin 2010

-          Sixième module : Weekend 11 et 12 septembre de 2010

-          Septième module : Weekend 13 et 14 novembre de 2010

-          Huitième module : Weekend 15 et 16 janvier de 2011

-          Neuvième module : Weekend 12 et 13 mars de 2011

-          Dixième module : Weekend 11 et 12 juin de 2011


Agenda de la formation à Sorrus:

 

-          Premier module : Weekend 30 octobre et 1er novembre de 2009

-           Premier module : Weekend 12 et 13 de décembre de 2009 (Le même)

-          Deuxième module : Weekend 9 et 10 janvier de 2010

-          Troisième module : Weekend 20 et 21 mars de 2010

-          Quatrième module : A pâques, Vendredi 2 et Samedi 3 avril de 2010

-          Cinquième module : A pâques, Dimanche 4 et lundi 5 de 2010

-          Sixième module : Weekend juin 12 et 13 de 2010

-          Septième module : Weekend 4 et 5 Septembre de 2010

-          Huitième module : Weekend 27 et 28 novembre de 2010

-          Neuvième module : Weekend 8 et 9 janvier de 2011

-          Dixième module : Weekend 5 et 6 mars de 2011

-           Optionnel si 2 jour à pâques annulés: Weekend 30 avril et 1er mai 2001


Le lieu choisi, Sorrus, est susceptible de changement :

Si la plupart des étudiants proviennent de Belgique, nous allons choisir ensemble un endroit plus adapté.


Prix total de la formation : 2000 €

Mode de payement : Par chèque dans sa totalité ou par weekend, à choisir. 


La Certification est accordée aux assistants de 10 modules.

De nouvelles personnes pourront s’inscrire pour la première fois, du 1er au 3eme module; ils pourront suivre les modules manquants à des dates fixées ultérieurement, s’ils le veulent.


Cordialement,

Prabhã Calderón