SAGESSE DU QUOTIDIEN

Publié le par Shanti

viyett-lotus   Repas familiaux en Pleine Conscience

 

L'une des pratiques les plus efficaces pour ramener la paix dans une maisonnée, en dehors de toute considération de religion et de culture, c'est de partager un repas en pleine conscience.

Autrefois, avant chaque repas, nous inclinions la tête et nous récitions le bénédicité, en témoignage de gratitude pour la nourriture que nous allions prendre.

Tous les présents ressentaient alors une grande solidarité. Ils avaient le sentiment d'être une vraie famille, réunie autour d'une table.

Il n'est pas indispensable de pratiquer une religion pour éprouver une telle gratitude et un tel sentiment de cohésion.

Dés lors que vous avez foi en quelque chose de bon, de beau et de vrai et que vous le respectez, c'est l'équivalent du divin dans votre vie. Et c'est déjà un petit miracle, que de se retrouver autour d'une table, respirant en pleine conscience et savourant la joie d'être réunis.

 

Nous pouvons, avant chaque repas, réciter ou dire cinq phrases pour nourrir notre gratitude et notre vigilance pendant que nous mangeons. Cela revient à dire le bénédicité. Vous pouvez inviter les enfants à lire à haute voix ces cinq phrases.

La première nous rappelle que "cette nourriture est un présent de tout l'univers: c'est le fruit de la terre, du ciel, ainsi que de beaucoup de travail et d'amour".

Dans la seconde, nous souhaitons "Puissions-nous vivre et manger en pleine conscience, pour être dignes de recevoir ces aliments". Il est facile d'être digne des aliments que nous consommons. Il sufit d'être présent à ce que nous faisons et de les savourer en pleine conscience.

Si nous mangeons avec l'esprit ailleurs, absorbés par la colère, la frustration ou n'importe quoi d'autre, nous sommes alors incapables d'apprécier le cadeau qu'est ce repas. Nous faisons preuve d'ingratitude.

Les trois autres phrases sont "Puissions-nous transformer nos états d'esprit inadaptés et apprendre à manger avec modération" - "Puissions-nous absorber seulement les aliments qui nous nourrissent et nous protègent de la maladie" - "Nous acceptons cette nourriture, afin de réaliser la voie de la compréhension et de l'amour".

Pendant cette récitation, tous les convives pratiquent la vision profonde sur les aliments qu'ils vont absorber, afin qu'ils soient une nourriture pour leur esprit, autant que pour le corps.

En récitant ces cinq phrases, nous prolongeons la pleine conscience et le sentiment de gratitude durant tout le repas.

C'est une excellente pratique pour nourrir la paix dans la famille.

Attendez que tout le monde soit servi avant de commencer à manger. Cela n'est pas du temps perdu, puisqu'il s'agit de savourer chaque instant.  Manger ensemble nous permet de renforcer notre sentiment d'appartenance à notre communauté, famille, ...

Voir ces êtres réunis autour de nous et être présent à soi et à chacun dans la pratique, comme une famille c'est déjà une nourriture pour le coeur.

Lorsque nous partageons un repas dans cet esprit, nous devenons pleinement présents à nous-mêmes et aux autres. Pendant que nous nous servons, nous restons en contact avec notre souffle. Souriants, nous dégustons des yeux la nourriture, biens présents à chacun de nos mouvements.

Vous pouvez essayez de manger en silence, en famille, pendant les cinq premières minutes... durant lesquelles nous évitons toute conversation futile qui pourrait venir perturber notre sentiment de cohésion, et notre joie d'être réunis.

Manger en silence vous permet de rester conscient de la chance que c'est, de pouvoir déguster cette précieuse nourriture, entouré de votre famille. Après quelques minutes de silence, vous serrez plus calmes et plus présents à vous-mêmes;. Vos paroles seront plus réfléchies, plus susceptibles de renforcer la joie et l'unité du groupe.

 

 

 

 

 

Inspiré de

"Esprit d'amour, esprit de paix"

 Tich Nhat Hanh

 

 

Publié dans Philosophie

Commenter cet article

Maous 11/01/2011 10:34


Comme ton article est simple et beau.
Amicalement, maous